Comment gérer les écrans durant le confinement ?

Comment gérer les écrans durant le confinement
Durant cette période de confinement, la tentation est immense de laisser les enfants passer plus de temps que d’habitude devant un écran. Ce ne sont pas eux qui vont s’en plaindre, bien au contraire ! 😉 Les temps d’écran offrent une parenthèse, un répit aux parents qui peuvent ainsi se libérer du temps pour travailler ou juste souffler quelques minutes.
Mais comment gérer les écrans durant le confinement ? Comment garder les écrans sous contrôle et instaurer tout de même des limites ?

 

Un planning familial qui rassure et organise les journées

 

Pour que le confinement se passe bien, le Dr Pascaline Guérin (pédopsychiatre à l’hôpital Trousseau à Paris) recommande d’établir un planning pour chacun des membres de la famille. Selon elle :
Plus l’emploi du temps est structuré et encadré, mais concerté avec l’enfant, mieux la promiscuité se passera dans de bonnes conditions.
Une bonne pratique consiste donc à établir chaque soir, avant le coucher des enfants, le planning de la journée de chacun pour le lendemain. Un planning à la demi-heure est vivement recommandé car il permet de varier les activités tout en restant sur une durée accessible pour les enfants.
Cela peut paraître astreignant mais cela rassure les enfants. Avec ce programme à leur portée, ils ont des repères et sont plus autonomes dans leurs journées. Ils savent ce qu’ils vont faire et quand.

 

Des périodes d’écran clairement définies

Au-delà de rassurer et d’organiser les activités, ce planning permet aussi de gérer les écrans durant le confinement. En écrivant les temps d’écran autorisés, les parents reprennent en main les temps d’écran de leurs enfants en instaurant des règles claires. Il s’agit là d’une étape très positive selon Serge Tisseron (psychiatre).
Cette promiscuité est une occasion presque unique de parler des écrans avec les enfants, d’avoir une vision d’ensemble sur leurs temps d’écran global et sur leurs usages.

 

Distinction des différents temps d’écran

En mettant noir sur blanc les périodes de travail, de jeu et les périodes d’écran autorisées, les parents vont pouvoir distinguer les temps d’écran de travail des temps d’écran de loisir, mais aussi les temps d’écran partagés (tous ensemble), des temps d’écran individuels. Serge Tisseron explique :
Cette approche nouvelle va peut-être nous permettre de cesser de parler des écrans en termes uniquement quantitatifs pour les aborder enfin sous l’angle qualitatif. Avec les écrans, le plus important est moins le temps qu’on y passe que l’usage qu’on en fait.

 

Si l’enfant se sert d’un écran pour son travail scolaire, pour se cultiver ou découvrir un thème, ce temps d’écran sera à distinguer d’un temps de jeu ou de dessin animé/film.
De même que durant la journée, nous avons tous besoin de temps ensemble (faire une activité ensemble pour partager des moments et nous sentir moins seuls), il est aussi important de se réserver des temps solitaires pour se retrouver, se recentrer et passer cette étape de confinement le mieux possible.

 

Montrer l’exemple

Ce planning a donc de très nombreuses vertus. Mais pour que celui-ci fonctionne, il est important que les parents montrent l’exemple. Nos temps d’écran peuvent bien sûrs être plus importants que ceux de nos enfants, mais il faut aussi savoir inscrire sur ce planning nos temps sans écrans et nous y tenir.

 

Les parents doivent également rester inflexible sur certaines règles pour gérer les écrans durant le confinement :

 

LA MÉTHODE DES PAS DE SABINE DUFLO
La méthode des 4 PAS prend d’autant plus d’importance ces jours-ci.

 

méthode 4 pas

 

PAS DE RÉSEAUX SOCIAUX DURANT LES TEMPS DE TRAVAIL
Il est important en cette période de confinement de re-mettre en place des bonnes pratiques. Si l’enfant a besoin d’un support numérique pour ses devoirs, l’idéal serait qu’il puisse dans la mesure du possible travailler sur un ordinateur ou une tablette, afin qu’il ne soit pas dérangé pas ses réseaux sociaux. Sinon veillez à ce qu’il coupe les notifications de ceux-ci pour éviter toutes distractions.

 

TOUS LES ÉCRANS NE SONT PAS POUR TOUS LES AGES
Lorsque l’on vit tous sous le même toit, la tentation est forte de  s’installer au fond du canapé pour regarder un film. Attention aux images qui pourraient choquer les jeunes enfants. Soyons aussi vigilants sur les temps d’écran que sur les contenus regardés par les enfants.

 

Découvrir de nouvelles choses grâce aux écrans ?

Obligés de rester à la maison, les écrans prennent encore plus d’importance dans nos journées. Alors au lieu de les consommer en acteurs passifs, en divertissement ou sas de décompression, cette période pourrait  finalement être une formidable opportunité de mettre en place une nouvelle utilisation de nos écrans. C’est l’occasion de découvrir de très nombreux contenus éducatifs pour les enfants et de partager avec eux des temps d’écran, de nous intéresser à leurs jeux et aux émissions qui les passionnent. Puisque nous sommes ensemble, pourquoi ne pas transformer ce temps confiné en temps d’échange et de découverte autour des écrans ?

 

A lire aussi :

 

Sources :

 

Le 3 avril 2020

Les dernières applications

Commentaires

  • GARMOUCH - Le 19 avril 2020 à 16:24

    yes nice

Tout afficher

Répondre à GARMOUCH Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares