Comment réduire l’anxiété des enfants face à l’actualité ?

Fiche application
Coup de coeur
** Promotions **, Contrôle parental
Prix : Mensuel : 6,99€ - Annuel : 59,99
Conseillé pour 8-12
  • Ambiance : 3,0
  • Ergonomie : 4,0
  • Educatif : 5,0
  • Durée de vie : 4,5
  • Note globale : 4,1 1
wow_news

WoW! News : moins d'anxiété, plus d'optimisme

En ligne

Accéder au site

Quand on observe les jeunes adolescents et même les pré-adolescents, dès 8-9 ans, on constate que l’anxiété face à l’actualité est fréquente. Pourtant, s’il y a bien une chose que l’on souhaite pour les enfants de la nouvelle génération, c’est qu’ils restent insouciants aussi longtemps que possible. C’est bien là toute la valeur de l’enfance : regarder le monde avec des yeux innocents, parfois naïfs et qui permettent d’envisager tous les possibles.

Et pourtant, à l’ère où tout va plus vite, les enfants semblent rentrer dans des considérations d’adultes bien plus tôt qu’avant. D’ailleurs, d’un point de vue factuel, ils grandissent plus vite : l’âge moyen de la puberté ne cesse d’être de plus en plus précoce. Ce phénomène n’est pas nouveau, puisqu’on estime par exemple que l’âge des premières règles était de 17 ans en 1850 contre 13 ans aujourd’hui.

L’anxiété et le stress des jeunes enfants est l’une des conséquences de cette entrée rapide dans la vie des grands mais d’autres facteurs viennent nourrir les angoisses, à commencer par l’incertitude croissante face aux questions d’avenir : que cela soit à un niveau global quand on aborde la géopolitique, les problèmes liés à l’environnement ou encore à une échelle plus locale quand on évoque l’avenir professionnel et le futur du travail.

À cela s’ajoute la surinformation et la désinformation à laquelle les enfants sont très vite exposés grâce aux nouvelles technologies.

La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible d’aider nos enfants à avoir une vision plus optimiste, à mieux appréhender le flux d’informations auquel ils sont exposés grâce à des ressources comme le média positif WoW! News dont nous parlons plus en détails dans la suite de cet article. C’est d’ailleurs quelque chose que nous pouvons volontiers considérer également en tant qu’adultes car nous ne sommes pas exempts de ce stress si particulier vis-à-vis du contexte médiatique du 21ème siècle.

Cet article vous guidera pour :

  • Mieux comprendre comment le rapport aux flux d’informations dans les années 2020 est à la fois un progrès intéressant pour les jeunes mais aussi une vraie source de stress
  • Trouver des solutions adaptées pour accompagner les enfants et les aider à avoir des perspectives d’avenir plus optimistes.

Les enfants, l’actualité, internet et les réseaux sociaux : un cocktail détonant

enfant_et_anxiété

Les changements profonds au rapport à l’information sont liés à la démultiplication des sources d’information mais également à la diffusion rapide de celle-ci. Il faut savoir que, au cours de l’histoire, chaque révolution a été provoquée par une diffusion plus importante des écrits : l’imprimerie, l’invention de la presse nationale, etc. Pourtant, ces révolutions ne sont rien comparées à celle que l’on vit depuis le début du siècle : en terme de quantité du nombre d’écrits et de la variété des supports, on bat des records impressionnants.

Pour donner quelques perspectives en chiffres sur la quantité d’écrits produits :

  • En 2009, on comptait environ 210 nouvelles séries télévisées par an. Dans les années 2020, on estime qu’il y a plus de 1000 nouvelles séries à destination des enfants chaque année !
  • Il y a 6000 fois plus de blogs aujourd’hui que dans les années 2000 ! 
  • 500 heures de vidéos sont téléversées sur You Tube chaque…minute !
  • Dans les années 70, chaque individu était exposé à une moyenne de 700 messages publicitaires par jour. En 2022, la moyenne est de 6000.

C’est donc normal que nos modes de pensées ne suivent pas.

 

Les enfants en savent beaucoup plus que nous à leur âge

L’afflux d’informations n’est pas forcément une mauvaise chose pour les enfants et les adolescents. C’est une vraie source de motivation qui stimule leur curiosité. Les réponses sont d’ailleurs à portée de main : un petit tour sur un moteur de recherche et on arrive à connaître la distance de la terre à la lune. Si les enfants sont passionnés par un sujet, ils peuvent rapidement se créer un ilot d’informations riches et détaillées. C’est plus simple que les après-midis à la bibliothèque municipale !

C’est aussi la possibilité d’avoir une ouverture plus importante sur le monde. Les distances sont réduites. On peut partager des expériences et des connaissances peu importe où l’on se situe ou de quel milieu l’on est issu.

 

Malheureusement, les enfants ne choisissent pas toujours les informations qui viennent à eux.

Si l’accès à l’information est plus facile, les nouvelles que l’on reçoit sont malheureusement souvent subies et non choisies :

  • D’une part les enfants reçoivent des sollicitations sur de nombreux sujets qui les dévient de leurs objectifs d’apprentissages premiers
  • D’autre part, les algorithmes vont sélectionner ces sujets selon les affinités supposées, ce qui tend à créer une bulle cognitive plutôt que d’ouvrir sur de nouvelles perspectives
  • Enfin, si les enfants sont sur les réseaux sociaux, ils vont être exposés à d’autres challenges y compris des sollicitations directes non-désirées ou la gestion de leur propre image. Ils vont également entendre les opinions de nombreuses personnes qui diffusent une information qui n’a pas été vérifiée.

Certains nous diront que durant leur enfance, au moment des informations télévisées, leurs parents ne se préoccupaient pas de ce que les enfants pouvaient entendre. Rappelons cependant que, d’une part, l’information en continue n’existait pas et, d’autre part, cela restait une information filtrée et vérifiée (certes, cela reste relatif).

Enfin, consommer beaucoup d’informations (ou disons toute l’information que l’on nous met à disposition) prend du temps. On n’arrive jamais au bout et on pourrait ne jamais s’arrêter : c’est différent d’un journal, d’un livre ou d’un journal télévisé. C’est sans fin. Tout ce temps passé à ingérer des informations est du temps de moins à sortir, courir, interagir dans le réel avec les autres… Un cerveau rempli mais qui ne s’aère pas aura tendance à effectivement produire plus de cortisol, le nom donné à l’hormone du stress.

Un facteur vient s’ajouter tout à cela : l’incertitude. Évidemment, cela fait déjà quelques années que l’incertitude face aux questions environnementales est croissante. À cela est venu s’ajouter la crise sanitaire et la guerre en Ukraine. Il en découle un climat de crise généralisée qui peut laisser à nos jeunes enfants une impression angoissante sur l’avenir qui les attend.

Ce cocktail est un mélange parfait pour nourrir l’anxiété et le stress… Pas étonnant que 75% des jeunes pensent que l’avenir est effrayant*

 

Quelles solutions pour accompagner les enfants face à l’actualité ?

application_actualité

Il existe de nombreuses manières de réagir face à ces nouveaux défis. En réalité, il faudrait à la fois armer les enfants avec les bonnes compétences pour pouvoir répondre aux enjeux mais également encadrer l’accès à aux informations. Cette seconde option peut sembler compliquée dans le monde des données omniprésentes. Pourtant, il est essentiel de ne pas baisser les bras : on entend souvent « Il faut les laisser vivre avec leur temps » de la part de parents découragés qui ne savent pas comment contrôler la situation. Cependant, ce n’est pas parce que la voiture existe que l’on laisse les clés aux enfants pour qu’ils puissent s’entraîner à rouler sur l’autoroute à l’âge de 10 ans.

 

Développer les compétences pour être plus serein face au flux d’information

La philosophie à adopter : à chaque problème, sa solution !

Rendre le monde meilleur c’est possible. C’est la première chose à inculquer à nos enfants. Si l’on reste passif face à l’information, cela va être extrêmement angoissant, car on ne fait que subir les éléments. Le plus important c’est de développer un état d’esprit dans lequel, face à un problème, il y a toujours une solution.

Le média WoW! est fondé sur cette philosophie : cela ne sert à rien d’aborder un sujet ou une problématique si l’on n’envisage pas la solution que l’on peut y apporter. C’est ce que l’on appelle tout simplement le journalisme de solutions. On parle des difficultés à accéder à l’eau potable en Afrique en évoquant la solution développée par un jeune Ougandais pour la filtrer efficacement, par exemple. Ou bien des enfants déscolarisés en Inde mais en parlant surtout de l’élan de solidarité d’une équipe de jeunes adultes pour transmettre des savoirs même dans la rue à ces enfants. Bref, il y a toujours une lumière au bout du tunnel, et c’est ça qu’il faut encourager les enfants à regarder

Ne pas croire tout ce que l’on nous dit (ni tout ce que l’on voit)

Développer l’esprit critique reste fondamental pour nos jeunes générations. Ne jamais prendre pour argent comptant ce que l’on nous raconte. Apprendre à démultiplier les sources. Comprendre également que pour être valables, les études doivent avoir un protocole clair et/ou une approche quantitative.

On pourrait vous dire que notre site est 100% plus intéressant que celui des autres, mais en même temps, les seules personnes qui ont participé à cette étude sont ma Maman et ma Tante et le site a été uniquement comparé à des sites finlandais qui n’étaient pas traduits…. Ce genre d’exemple peut aider les enfants à comprendre que faire de grandes affirmations ne garantit pas la validité des propos.

Garder la communication ouverte entre les parents et les enfants

S’informer ce n’est pas simplement rester passif devant une information, c’est échanger sur le sujet. C’est pouvoir réfléchir à l’impact que cette information a sur moi et en parler. C’est savoir également comment elle peut me pousser à agir à mon échelle.

Grâce à son approche sous forme de quizz et de vidéos, les parents et les enfants peuvent partager ensemble la découverte d’un nouveau sujet d’actualité chaque semaine et échanger sur leur perspective. WoW! News contient un module qui interroge les enfants sur ce qu’ils ressentent face à la nouvelle et aux solutions qui sont présentées. Cela promet des échanges intéressants.

Au-delà de l’application, c’est important pour les enfants de toujours se sentir libres de parler de ce qu’ils ont vu en entendu.

Après le sujet et la solution présentée, WoW! News propose aux enfants de passer à l’action avec des idées qu’ils pourront mettre en oeuvre dans leur quotidien. Dans l’application, cela s’appelle les « Super-pouvoirs » et ils permettent de ne pas se sentir impuissants face aux grands enjeux actuels. Par exemple, l’enfants est invité à penser à éteindre la lumière quand il quitte une pièce ou à organiser une collecte de jouets à l’école en faveur d’enfants défavorisés. Chaque semaine, l’enfant collectionne un super-pouvoir qu’il pourra retrouver chaque semaine dans l’application.

 

L’application WoW! News, le meilleur moyen d’éduquer nos enfants aux médias

 

media_positif_wow

 

Nous sommes convaincus que les nouvelles technologies ont beaucoup de bonnes choses à nous apporter mais cela demande également de réfléchir à une autre approche éducative concernant les médias. WoW! News est vraiment une web-app d’un nouveau genre :

  • qui prend le contre-pied de la tendance à attirer l’attention uniquement avec les mauvaises nouvelles
  • qui favorise et facilite la communication entre les enfants et les parents sur des sujets qui paraissent difficiles
  • qui aide les enfants à passer du temps d’écran  à réfléchir comment agir et non à rester passifs

Grâce à cette approche, les enfants vont comprendre que l’information n’est pas une fatalité mais une ressource pour nourrir nos actions.

Bye, bye l’anxiété, bonjour l’optimisme !

 

*** PROMO SPECIALE APP ENFANT ***

-10% sur les abonnements annuels avec le code WOW10

  • Ambiance : 3,0

    Les graphismes sont assez simples mais l’esprit est convivial et les vidéos agréables à regarder.

  • Ergonomie : 4,0

    Les capsules sont bien structurées et faciles à naviguer. Sur ordinateur il arrive qu’il faille scroller pour tout voir

     

  • Educatif : 5,0

    Une application riche en contenu éducatif qui développe la communication, la culture générale et l’esprit critique

  • Durée de vie : 4,5

    Une nouvelle capsule par semaine, ce n’est ni trop ni pas assez : les capsules sont adaptées que l’on ait 7 ans, 12 ans ou 41 ans

  • Notre avis : 4,1

    Une vraie originalité pour cette application pensée pour pousser à agir et vraiment repenser l’actualité autrement

     

     

wow_news

WoW! News : moins d'anxiété, plus d'optimisme par WoW! News

En ligne

Accéder au site
Le 16 décembre 2022

Dans le même thème

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.