Faut-il poster les photos de ses enfants sur Facebook?

faut-il poster les photos de ses enfants sur Facebook

Avec Facebook, tout semble facile. Retrouver des amis perdus depuis des décennies, communiquer avec toute la famille en un simple clic…

Si Facebook s’affiche comme une formidable communauté de gens bienveillants, c’est aussi un outil à double tranchant. Vous voulez avoir des informations sur quelqu’un ? S’il a un compte Facebook, même protégé, vous en apprenez immanquablement un peu plus sur lui et pouvez en jouer.

Publier des photos d’enfants sur Facebook comporte un risque qu’il faut connaître afin de le maîtriser.

App-enfant vous met en garde contre les dangers liés à la publication de photos de vos enfants sur les medias sociaux. Quels sont les risques réels et comment s’en prémunir ?

Facebook, ce formidable outil de partage

Si Facebook connaît un tel succès, c’est qu’il a frappé juste en proposant de réunir des utilisateurs dans une grande communauté. Tout est immédiat avec Facebook. Pour peu que vous viviez à l’écart de votre famille et de vos amis, comme cela devient de plus en plus fréquent de nos jours, Facebook vous permet de garder le contact avec vos cercles.

En postant des photos de vos enfants sur Facebook, vous créez leurs albums, gérez une sorte de fil de leur vie, allant le plus souvent de la grossesse à aujourd’hui. Vos enfants n’ont pas leur mot à dire, vous décidez de ce que vous voulez ou non montrer d’eux.

Votre chérubin fait une drôle de grimace, joue son premier concert de violon dans une église, gagne un match de foot important, fête son anniversaire… Tout est alors capturé et immortalisé sur Facebook.

Publier des photos d’enfants sur Facebook n’est pas sans risques

Lorsque, fier de votre progéniture, vous affichez des photos d’elle, vous devez penser à ce que ces photos vont devenir. Si vous n’avez pas soigneusement protégé vos photos dans des albums dont vous avez défini les permissions, plusieurs dangers peuvent surgir.

Le premier, le plus craint bien qu’extrêmement rare, est le détournement de photos d’enfants à usage pédophile. Si cela devait arriver, il est peu probable que vous en ayez connaissance puisque vous ne fréquentez pas ce genre de milieu. Toutefois, l’idée seule que cela puisse se produire est assez effrayante.

Un risque plus tangible concerne les railleries d’amis. Trouver la photo d’un copain sur internet est toujours un grand moment, surtout pour un grand enfant ou un adolescent.

Pensez à ce que votre enfant pourrait ressentir s’il était découvert par ses amis de collège au moment de la propreté, barbouillé de chocolat ou votre fille en maillot de bain à Juan-le-Pins, lorsqu’elle avait 8 ans.

Vos enfants ne peuvent vous empêcher de diffuser leur vie mais ils peuvent vous en vouloir de l’avoir fait plus tard. Pensez à protéger leur actuelle et future vie privée.

Faut-il poster les photos de ses enfants sur Facebook-

Des règles simples et efficaces

Si vous voulez partager les photos et aventures de vos enfants avec votre famille et vos amis proches, rien ne doit vous en empêcher. Il est légitime de souhaiter garder un contact étroit avec les gens que l’on aime.

Pour le faire en toute sécurité, ayez le réflexe de protéger vos photos. Vous pouvez créer des albums et définir que seul un cercle restreint d’amis y ait accès (4 conseils pour protéger ses photos).

facebook_album_confidentialité

Mieux encore, vous pouvez créer un “groupe” sur Facebook. Vous contrôlez ainsi toutes les permissions et c’est notamment vous qui acceptez ou non les personnes à accéder à ce groupe et son contenu.

facebook_groupe_secret

Quoi qu’il en soit, soyez très attentif au comportement de vos enfants. Prenez garde à contrôler leur accès à internet et à parler ouvertement avec eux afin de les sensibiliser aux risques des médias sociaux.

Facebook est interdit aux mineurs de moins de 13 ans. Ne contrevenez pas à cette règle de manière complice et veillez à ce que vos enfants ne le fassent pas de façon cachée.

Une large proportion de grands enfants ont un compte Facebook avant cet âge, le phénomène copains peut avoir son importance.

En bref, ne soyez pas craintif, soyez vigilant.

Le 15 janvier 2016

Les dernières applications

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *