Comment parler du coronavirus aux enfants ?

parler du coronavirus aux enfants
Le coronavirus fait la une de toutes les chaines d’information. Difficile de passer à côté. Si les adultes nous arrivons à faire la part des choses, pour les enfants c’est parfois plus compliqué. Alors, comment leur en parler sans leur faire peur et sans leur mentir ?

 

Florence Millot, psychologue pour enfants et adolescents et auteur du livre « Comment parler à ses enfants » a largement développé ce sujet avec Jean Jacques Bourdin sur RMC le 4 Mars.

 

Faut-il parler du coronavirus aux enfants de moins de 7 ans ?

 

Avant 7 ans, les enfants sont auto-centrés. Le plus important pour eux, c’est papa, maman, le quotidien. Ce qui sort de cette sphère première les touche peu. C’est presque trop lointain pour eux.
Donc tant qu’ils ne posent pas questions sur le coronavirus, cela ne sert à rien de leur en parler. Au contraire, ils risqueraient de se poser des questions qu’ils ne se posaient pas avant.

 

Cependant, si l’enfant venait à poser des questions ou si il connait quelqu’un qui a le coronavirus, il faut bien sûr lui répondre en prenant garde d’utiliser des mots les plus simples possible. Car si les enfants ont entendu le mot coronavirus, celui-ci n’est pas forcément associé à de la peur.
« Autant les attentats, ça va les alarmer, parce que c’est la représentation du méchant. C’est le conte qui devient réel. Alors que la maladie, c’est beaucoup plus rare que ça touche les jeunes enfants. » explique la psychologue.
Florence Millot  recommande de contextualiser et de rapprocher le coronavirus de quelque chose que l’enfant connait. Elle suggère ainsi de  faire la comparaison avec un autre virus comme celui de la grippe ou de la varicelle… Lorsque l’on a de la fièvre et que l’on est malade, on reste à la maison. Avec le coronavirus, c’est pareil.

 

Comment parler du coronavirus aux enfants de 8 ans et plus ?

 

Les enfants de plus de 7 ans sont plus curieux et plus ouverts sur le monde. Certains ont même déjà accès à l’information via des réseaux sociaux. Le premier conseil des spécialistes est donc de les aider à faire le tri des informations auxquelles ils ont accès. On peut également leur demander si ils ont envie d’en parler et si quelque chose leur fait peur, afin de jauger leur degré d’inquiétude.

 

Pour ouvrir le sujet et dédramatiser, Florence Millot propose aussi de profiter de l’occasion de faire un petit tour dans l’Histoire et de mettre en perspective le coronavirus avec d’autres épidémies comme la peste, le choléra… L’objectif étant de décentrer la « fixette médiatique » et de montrer qu’un virus « ça naît mais aussi ça meurt ». Lorsque l’on contextualise, on se rend compte que la vie continue et c’est positif !

 

Et puis bien sûr, il faut rappeler les gestes simples :
  • Le virus se transmet par contact main-bouche d’où l’importance de bien se laver les mains.
  • Tousser ou éternuer dans votre coude
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique
  • Si vous êtes malades : restez chez vous, et portez un masque chirurgical en présence d’autres personnes.

 

Les ressources pour parler du coronavirus aux enfants

 

Si votre enfant connaît quelqu’un qui est mis en quarantaine, qui est atteint du coronavirus ou qu’il vous pose des questions bien précises, voici quelques ressources pour vous aider à parler du coronavirus aux enfants.

 

1 Jour 1 Actu a fait un dossier très détaillé, accessible aux enfants dès 8 ans
au sommaire: C’est quoi, le coronavirus venu de Chine ? Ce que l’on sait sur ce qui s’est passé. Coronavirus : 6 mots pour comprendre, Peut-on guérir du coronavirus ? Comment la France s’organise ?

 

Si vous êtes en France, vous aurez accès à cette vidéo de 1 Jour 1 Question spéciale Coronavirus :

 

« Salut l’info » propose 4 podcasts pour faire le tour de ce qui se passe dans le monde et qui abordent (entre autre) le sujet du coronavirus. Pour les 8-11 ans.

 

Et pour les plus grands, Le P’tit Libé a réalisé un dossier (Payant) sur le Coronavirus et la transmission des virus.

 

Le 7 mars 2020

Les dernières applications

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares