Mettre en place un contrôle parental efficace

Comment protéger nos enfants des dangers d’internet ? Voilà une question récurrente, préoccupation de plus en plus omniprésente, liée à la prolifération des outils informatiques, smartphones et écrans dans les maisons. L’une des solutions consiste à mettre en place un contrôle parental. Face à la recrudescence du cyber-harcèlement, de la pornographie sur internet, de la pédocriminalité, utiliser des logiciels adaptés devient une nécessité. Les contenus inappropriés sur la Toile se comptent par milliers : pourtant, il est impensable d’interdire à nos enfants l’accès aux nouvelles technologies. Une utilisation réfléchie des écrans associée à une application ou un logiciel de contrôle parental  permettent de réduire au maximum l’addiction aux écrans et les risques liés au net. Quels sont réellement les dangers d’internet et comment les prévenir ? Quel logiciel de contrôle parental mettre en place ? Nous vous avons concocté un guide pour préserver les plus jeunes  : à vous de jouer !

Contrôle parental : quelques chiffres

Avez-vous déjà pensé à protéger vos enfants des contenus du net ? Faites-vous partie de ceux qui voient des sommes débitées sur le compte sans avoir impulsé d’achat ? Devez-vous lutter contre l’addiction aux écrans de vos ados ? 

Si vous répondez oui à l’une de ces interrogations, ne vous inquiétez pas : vous êtes comme beaucoup de parents. Chacun sait combien la technologie fait partie du quotidien de petits et grands. Nous sommes pour un usage intelligent des écrans : leur utilisation peut être un véritable atout pour nos enfants.

Le contrôle parental est indispensable. Cependant, même installé, il ne remplace pas le contrôle parental : notre vigilance est essentielle. Voici quelques chiffres, révélant l’importance d’une prise en considération des dangers du web. 

Des chiffres révélateurs¹

  • Cyber-harcélement : selon La Dépêche, 20 % des jeunes ont déjà été touchés. 
  • Accès à un réseau social : 63% des enfants entre 8 et 18 ans seraient déjà inscrits sur un ou plusieurs réseaux. 
  • Temps passé sur internet : les enfants estiment passer au moins 2h par jour sur le net. Une durée qui double même pour les lycéens ! 
  • Accès à la pornographie² : à l’âge de 12 ans, 1 enfant sur 3 aurait déjà été confronté à la pornographie ! Un accès prématuré pouvant engendrer de graves conséquences !
  • Smartphone : 91 % des 11-17 ans possèdent un smartphone !

Des parents parfois démunis

Les risques sont donc bien réels : être vigilants face aux nouvelles pratiques du numérique devient une priorité. Nous voulons tous permettre à nos enfants d’éviter les dérives d’internet. Saviez-vous que :

  • 69 % des parents avouent, selon un sondage de La Dépêche, ne pas avoir installé de contrôle parental sur internet ; 
  • 83 % admettent ne pas être au courant de ce que font leurs enfants sur les différents réseaux sociaux. 

Face à ces constats, nous avons décidé de vous informer. 

Pourquoi installer une application ou un logiciel de contrôle parental ?

Installés derrière leur tablette, leurs jeux vidéo ou leur smartphone, les enfants se sentent en sécurité : ils se croient protégés par l’écran. Télécharger une application de contrôle facilite la prévention des risques liés à internet. 

Le contrôle parental permet de surveiller les actions de vos enfants sur le net. Il est un précieux allié pour :

  • filtrer les contenus choquants : exit les images ou vidéos pornographiques, stop aux violences et au cyber-harcèlement. Vous pouvez désactiver les accès aux tchats, aux sites malveillants, aux jeux d’argent…
  • maîtriser le temps passé derrière les écrans. Vous paramétrez la durée et les plages horaires de connexion ;
  • vérifier les actions de vos enfants sur le net grâce aux statistiques d’utilisation. Téléchargements, abonnements, discussions : toutes les données sont répertoriées. 
  • géolocaliser les jeunes ;
  • éviter la consommation excessive. Les nombreuses sollicitations mercantiles sur le web peuvent entraîner des pulsions d’achat et une addiction. Pas de surprise grâce aux paramétrages, vous pouvez éviter les achats intempestifs. 

Pour chaque logiciel de contrôle parental, vous choisissez les paramètres les plus adaptés à l’âge de votre enfant. 

Adapter les niveaux de filtrage

Pour protéger ses enfants des dérives d’internet et des dangers liés à l’addiction, il est important de prendre en considération leur âge. Dans une fratrie, les besoins sont différents et chacun doit avoir un accès personnalisé aux outils informatiques. 

Filtrer en fonction des sites web

La liste noire

L’éditeur du logiciel de contrôle parental ou vous-même interdisez l’accès à une liste de contenus. Le filtrage s’établit en supprimant tout site contenant des mots clés prédéfinis. 

La liste blanche

Cette solution, très sécurisée, vous permet de sélectionner uniquement les adresses autorisées. Tous les autres contenus seront interdits. Idéal pour les plus jeunes !

Établir des profils  de filtrage

Vous avez un adolescent et un enfant en primaire. Ils ne peuvent pas avoir accès aux mêmes contenus. En créant deux profils, chacun est autonome pour se rendre sur les sites ou les jeux appropriés à son âge. Selon les logiciels de contrôle parental, vous pouvez créer entre deux et six profils. 

Par exemple, vous avez le choix entre :

    • un profil enfant. Votre petit navigue dans un univers “fermé” correspondant à la liste blanche évoquée plus haut. Les sites autorisés sont déjà définis : votre bout de chou ne peut en aucun cas “tomber” sur des contenus inappropriés. 
  • un profil adolescent. Votre grand profite de tout internet à l’exception des sites aux contenus choquants, contenant des termes de la liste noire établie auparavant. 

Bien sûr, les listes sont régulièrement modifiées et affinées. Le logiciel les corrige mais vous pouvez aussi le faire manuellement.

Les contrôles parentaux déjà intégrés

Opérateurs mobiles, fournisseurs d’accès, systèmes d’exploitation des ordinateurs : chacun vous propose une solution de prévention des risques internet gratuite, inclue dans le forfait ou l’achat. Les fonctionnalités sont alors gratuites.. 

Système intégré à l’ordinateur

Les systèmes d’exploitation des ordinateurs ne doivent pas être oubliés. Leur contrôle parental intégré offre d’excellentes possibilités de filtrage. Cependant, elles sont limitées à l’ordinateur concerné. 

Les protections incluses dans l’abonnement internet

Tous les opérateurs proposent une possibilité de filtrer les contenus internet  

Leur efficacité est variable. Vous pouvez les activer et les paramétrer en ligne, depuis votre service client. 

Bien que souvent insuffisantes, elles offrent déjà une première protection à minima.

Attention, pour protéger vos enfants des dangers d’internet, vous devez paramétrer chaque appareil qu’il utilise pour accéder sur la Toile : smartphone, tablette, box.

Bon à savoir. Cette protection a ses limites. si votre enfant se connecte à un autre wifi que celui de la maison ou à un hotspot, les filtres ne sont plus actifs… 

Il est donc obligatoire d’intégrer en parallèle un autre contrôle parental, intégré au mobile de chaque enfant. Nous vous en donnons quelques exemples. 

Applications et logiciels de contrôle parental : nos coups de coeur

Qustodio 

Voilà notre coup de cœur ! Une solution pour toute la famille, adaptée à tous les appareils de la maison : i pad, i phone, Android, IOS, Kindle, Mac ou Windows. 

Très facile d’utilisation, vous le prendrez rapidement en main. Ses quatre fonctions principales sont :

    1. Limiter l’activité en ligne sur chaque appareil. Vous fixez des limites de temps quotidiennes. Vous pouvez aussi configurer cet outil pour éviter les temps d’écrans à certains moments de la journée, avant le coucher par exemple. 
    2. Garantir à vos enfants un accès au net sans danger. Vous configurez des filtres Web intelligents, vous bloquez des jeux et des applications en fonction de l’âge de vos enfants et vous surveillez les réseaux sociaux, en particulier les contenus visionnables sur You tube. 
    3. Consulter l’activité de votre enfant sur le net en temps réel ! Cet outil vous envoie des rapports détaillés du suivi des navigations de votre ado.S’il a atteint ses limites, vous recevez une alerte mail. 
  • Localiser votre enfant : vous gagnez en sérénité en connaissant leurs allers et retours, les lieux qu’ils fréquentent, et vous recevez des notifications lorsqu’ils arrivent, par exemple, à l’école. 

Google Family link

Google offre de nombreux services. Grâce à cette application, vous pouvez superviser les actions de vos enfants sur les écrans. Seul bémol : les activités ne sont supervisables que jusqu’aux 13 ans de votre enfant. 

Une solution permettant de donner de bonnes habitudes numériques à vos petits. 

Bon à savoir. Pour utiliser Google Family link, vous avez besoin d’un compte Google pour vous, mais aussi pour votre enfant. 

Norton Family

Compatible sur tous les systèmes d’exploitation, ce logiciel de contrôle parental est payant. Un abonnement de 39,99 euros par an vous donne accès à toutes les fonctionnalités. Vous pouvez :

  • réguler le temps passé sur chaque écran de la maison, mobile ou fixe ;
  • surveiller les sites web et applications regardés par vos enfants ;
  • vérifier leur utilisation des réseaux sociaux, particulièrement You Tube ;
  • bloquer les contenus indésirables… 

Le plus : il y a longtemps, une petite cloche s’agitait lorsque l’heure du dîner arrivait. Elle annonçait aux enfants l’imminence du repas et ils avaient obligation de venir à table. Norton Family propose une alternative : à distance, bloquez tous les appareils de vos jeunes ! Une aide non négligeable pour les aider à se concentrer sur les devoirs ou à rejoindre la famille pour un moment partagé !

L’outil ne remplace pas les parents

enfant-controle-parental

N’oublions pas que prévenir les risques liés à l’utilisation d’internet, c’est avant tout donner une éthique à ses enfants et les sensibiliser aux bons usages. Discuter, communiquer, éduquer : une trilogie essentielle pour que chaque futur adulte aborde un regard critique sur la société. 

Nous vous proposons quelques idées pour faciliter la communication. 

  1. Créez un pacte parent-enfant sur l’utilisation des réseaux sociaux et d’internet : les règles peuvent être affichées et signées par toutes les personnes concernées.
  2. Ne soyez jamais loin de votre enfant lorsqu’il navigue sur internet : n’introduisez pas les écrans dans les chambres par exemple. 
  3. Évitez que l’utilisation des écrans devienne source de tension ou d’angoisse. 
  4. Sensibilisez votre enfant au cyberharcèlement : discutez avec lui des attitudes à adopter quant-à la diffusion d’images, photos ou vidéos personnelles sur la toile. 

Avoir développé son esprit critique est essentiel pour comprendre les dangers d’internet et adopter les bons gestes dès le plus jeune âge. Prévenir les risques grâce à un bon accompagnement et à l’aide d’un outil de contrôle parental efficace s’avère une nécessité aujourd’hui. Superviser sans interdire : un challenge à relever !

15 chiffres clés à retenir sur le cyberharcèlement des jeunes – ladepeche.fr

2https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/exposition-des-jeunes-a-la-pornographie

Le 5 février 2022

Les dernières applications

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

shares