Faut-il privilégier les livres numériques aux livres papiers ?

faut-il privilégier les livres numériques ou livres papier

Êtes-vous plutôt un adepte du papier, des livres avec des pages à tourner qui sentent bon la bibliothèque, l’encre et le papier ? Ou vous retrouvez-vous dans les nouvelles technologies, les livres sur tablettes qui regorgent d’animations et d’interactivités ?
Et si les 2 supports, au lieu d’être concurrents, étaient finalement complémentaires…

Il existe de nombreuses études comparant les ventes de livres sur supports papiers ou numériques, mais finalement peu, relevant les différences de comportements et d’interactions entre parents-enfants et ce que les enfants en retiennent. C’est pourtant là une clé très instructive.
Comme le montre l’étude Américaine « Print Books vs. E-books » réalisée par The Joan Ganz Cooney Center les comportements sont pourtant très différents en fonction du support utilisé.

Premièrement, les bénéfices (compréhension de l’histoire, vocabulaire, rapport avec les propres expériences de l’enfant) de la lecture à deux seraient plus intenses avec un support papier. En effet, les livres interactifs contenant de nombreuses animations distrairaient plus les enfants. Ceux-ci interagissent plus que des enfants à qui on lit une histoire d’un livre papier, mais sur des sujets peu liés à l’histoire en elle-même.

Second fait relevable : le souvenir de l’histoire est le plus marqué chez un lecteur d’eBook basique que pour un lecteur de livre papier. Sans surprise, c’est le lecteur de livres interactifs proposant de nombreuses animations qui a le moins de souvenirs de l’histoire.
Il est toutefois notable que même sur support numérique, les illustrations et l’histoire peuvent faire voyager les enfants !
Un livre interactif favorisera plus les échanges, l’histoire étant plus un support aux animations

Enfin, c’est avec les livres papiers que les enfants feraient le plus de progrès en lecture et en orthographe.

Cette étude date de 2012, les conclusions restent vraies. Mais il faut aussi en relativiser certains points car depuis les livres interactifs ont beaucoup évolués. Certains éditeurs ont également fait ce constat et y ont remédié.
C’est le cas par exemple de Trival Nova avec sa série « Je lis avec » (à découvrir ici) qui fait jouer les enfants avec ce qu’ils appellent des mots vivants. Ce sont des mots clés de l’histoire qui favorisent sa compréhension globale et qui ont comme objectif de centrer l’enfant sur l’histoire.
Autre exemple, les livres interactifs de Chocolapps (test à lire ici): les animations sont entièrement axées sur la lecture, les liaisons voire même un peu de grammaire.
Et que dire des nombreux livres interactifs aux illustrations n’ayant rien à envier à ceux sur papiers !

Fort de tous ces constats, à nous parents de choisir le support des livres le plus adapté aux besoins et aux envies de nos enfants.
Alors que les livres papiers favoriseront les échanges tranquilles, les partages d’expérience parents-enfants, les enfants ayant des difficultés à lire seront plus faciles à attirer vers des livres interactifs mêmes s’ils font moins de progrès.
Qu’il est bon d’avoir chez soi une petite bibliothèque propre à l’enfant, de le retrouver le nez dans son livre, plongé dans ses pensées et dans ses rêves ! Et d’un point de vue pratique, que les livres numériques sont faciles à transporter : un support unique pour de nombreuses histoires et souvent disponibles en plusieurs langues.
A nous donc de différencier lecture-travail et lecture-plaisir et surtout n’oublions pas que le plus important reste de passer un moment de plaisir et d’échange avec l’enfant autour d’un livre !

Sources :
http://www.joanganzcooneycenter.org/wp-content/uploads/2012/07/jgcc_ebooks_quickreport.pdf
http://www.cecilebooks.fr/vous-etes-plutot-livre-numerique-ou-livre-papier/

Le 28 avril 2016

Les dernières applications

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares