Oui, les écrans sont bons pour les enfants

écrans enfants

« Attention aux écrans », « les écrans sont mauvais », « tenez vos enfants éloignés des écrans ». Voici en substance ce que l’on nous répète à longueur de journée. Des spécialistes, amplifiés par les media qui reprennent à leur aise ces messages anxiogènes, nous expliquent régulièrement à quel point les écrans sont nocifs pour nos enfants.

Je vous le dis tout net. Non, je ne suis pas d’accord.

Cela fait 3 ans qu’à App-enfant, on critique des applications ludo-éducatives pour les enfants. Toutes ces applications sont testées par des enfants et aussi nos enfants. Et non, nos enfants ne sont pas devenus des zombies !

Ils utilisent régulièrement la tablette, ils regardent régulièrement la télévision. Pourtant, ils ont un développement tout à fait normal, des copains et des bonnes notes à l’école. Et même plus ! Ils aiment lire et me traînent à la bibliothèque toutes les semaines pour renouveler leur Pile à Lire.

Et le numérique, oui ils l’utilisent régulièrement mais de manière encadrée, pour leur plus grand bien. Ils y ont découvert des histoires absolument fantastiques qu’ils ont relu / écouté des très nombreuses fois (Merci le J’Aime Lire Store). Ma fille a passé des heures à faire comme les grands (Merci Dr. Panda). Mon fils sait ses tables de multiplication sans que j’ai jamais eu besoin de crier après lui (Merci EdukoMaths). Ma fille, plus jeune, s’est entraînée régulièrement à former des lettres sur l’iPad et est arrivée en CP en sachant presque écrire (Merci Le Son des Lettres). Mon fils, passionné d’espace connaît déjà des tas de choses sur notre système solaire (Merci Astrocat et Solar System) et avant cela avait exploré sans fin les dinosaures (Merci L’âge des dinosaures et Fantastiques Dinosaures). Mes enfants n’ont pas 10 ans mais connaissent déjà Napoléon, Vercingétorix, De Gaulle et Ulysse (Merci Quelle Histoire). Et mon premier se lance maintenant dans l’écriture d’un livre (Merci Book Creator).

Alors non, ce ne sont pas les écrans qui sont mauvais. Ce sont les adultes qui ne savent pas les utiliser.

Bien utilisés les écrans sont de formidables outils d’éveil, d’accompagnement scolaire et de découverte pour les enfants. Mais attention, les écrans ne sont pas des babysitters. Si les adultes se servent des écrans pour gagner un moment de tranquillité, il est certain qu’il n’en sortira rien de bon. Les écrans doivent, au contraire, être un outil de partage familial et d’éducation.

C’est devenu si facile aujourd’hui d’apprendre en s’amusant. Avant en numérique, on avait le choix entre des jeux vidéos abrutissants ou des logiciels éducatifs pas très funs. Avec les tablettes, on a maintenant accès à des jeux beaux, ludiques et intelligents. Pourquoi ne pas en profiter ?

Avant, pour le moindre jeu vidéo réclamé à corps et à cris, il fallait dépenser des fortunes. Maintenant, de magnifiques applications drôles et éducatives sont disponibles pour 1 à 3€ en moyenne sur nos tablettes. Alors pourquoi se priver ?

Bien sûr, l’utilisation des écrans par les enfants doit être encadrée, accompagnée. Mais c’est comme pour tout (l’automonie, ranger sa chambre, faire la cuisine avec maman…), avec quelques règles claires, on permet à l’enfant de se développer en sécurité.

Si vous voulez en savoir plus sur l’encadrement des écrans, vous pouvez consulter ces différents articles :

 

Le 3 mai 2016

Les dernières applications

Commentaires

  • Anne - Le 31 mai 2016 à 11:20

    Je me permets un modeste droit de réponse, à cet article bien documenté et motivé !
    En tant que mère de 4 enfants et institutrice Montessori, je ne suis pas vraiment d’accord. L’enfant, au moins jusqu’à 6 ans, à tout d’abord besoin de contact humain, d’être entouré d’un monde réel, qu’il peut expérimenter avec ses 5 sens (5 ! pas juste la vision, l’ouie, et un toucher simplifié à un écran lisse). Il a besoin de se construire un « modèle interne » de notre monde, qu’il ne peut faire que par expérimentation sensorielle. Plus tard, il aura intériorisé les sensations et n’aura plus besoin d’avoir recours à ses sens (dela même façon que nous sommes capables de nous « rappeler » du toucher, de l’odeur, du goût, de la forme d’une pomme sans avoir besoin de la voir, de la toucher, de la sentir, de la goûter puisque nous avons déjà expérimenté tout cela sensoriellement). Les écrans ne permettent pas ça.
    Tout le temps passé devant un écran (aussi interactif soit-il) est du temps pris à la vie réelle. Et aussi à contre-courant que cela semble, c’est aussi valable pour les livres ! Les livres, c’est bien, mais « il ne faut pas donner plus à l’esprit qu’à la main »!
    Et puis, tout les exemples que vous donnez, on peut aussi faire très bien sans (les tables de multiplication, oui, pas besoin de crier pour les savoir, même sans tablette). Les histoires, c’est mieux quand c’est un « vrai » adulte qui les lit, on apprend aussi l’histoire en discutant avec « ceux qui savent » (sans parler de l’école, des leçons, juste en interragissant avec le monde autour de soi).
    Je comprends votre passion et je trouve honnêtement votre site très bien documenté et vraiment tentant. Je ne pense pas que les tablettes quand elles sont utilisées comme vous semblez le faire, avec intelligence et discernement transforment les enfants en zombie.
    Mais ne coupons pas nos enfants du monde réel, le modeste monde qui nous entoure et qu’on a besoin de plus en plus, d’enjoliver, de rendre plus intéressant, plus accessible, plu ludique.
    Bravo encore pour votre site et votre travail.
    Anne

    • Laurence Zaied - Le 1 juin 2016 à 07:45

      Bonjour Anne. Merci pour ce commentaire. Et merci aussi de ne pas voir tout en blanc ou tout en noir. On ne peut qu’être d’accord avec tout ce que vous dites. Et oui, c’est sans doute toujours mieux en vrai, dans la vraie vie. Néanmoins, les êtres humains ne sont pas faits pour être toujours en interaction les uns avec les autres. Petit comme grand, on a parfois envie de s’isoler, de faire des choses seules. Et on n’a pas toujours un adulte disponible à côté de soi. C’est bien aussi de savoir s’ennuyer, mais un peu d’interactivité sous forme d’écran peut aussi être un formidable enrichissement. Et s’il y a bien un point sur lequel on est aussi d’accord, c’est sur l’échange avec les enfants. Ce qui est intéressant quand l’enfant fait des choses seul, c’est de pouvoir ensuite en discuter avec lui. Que ce soit un jeu, un livre, une application sur tablette, l’échange qu’il a ensuite avec l’adulte est extrêmement important. Que ce soit pour valoriser, mieux comprendre l’activité qu’il a fait seul et pour tout simplement continuer à construire du lien et à partager avec les gens qui l’entourent.
      Laurence pour App-enfant

Tout afficher

Répondre à Anne Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares